Notre site est en construction !

En attendant, découvrez nos projets en cours en Vendée en cliquant ci-dessous !

Barbâtre - Île de Noirmoutier
Les Herbiers
Le Poiré-sur-Vie
La Tranche-sur-Mer
Vendrennes

[vc_row][vc_column][vc_column_text]

Reconduction de la loi Pinel en 2018

C’est officiel, dans son projet de texte nommé « Habitat, mobilité, logement », le gouvernement a décidé de reconduire la loi PINEL en 2018. Ce dispositif est reconduit pour une durée de 4 ans. Néanmoins, quelques ajustements y sont apportés, tout en conservant les avantages pour le contribuable, afin de rendre cet outil encore plus efficace.

Les principales modifications concernent certaines conditions d’application ainsi que les zones concernées par la loi PINEL 2018. Pour ce qui est des avantages fiscaux liés à l’investissement, rien ne change.

Ces avantages permettent aux investisseurs potentiels de bénéficier d’une réduction d’impôts pouvant monter jusqu’à 21% du prix du bien, dans un programme neuf sur une durée de 12 ans.[/vc_column_text][/vc_column][/vc_row][vc_row][vc_column][vc_column_text]

Loi Pinel 2018 : Quelles sont les zones concernées ?

Le principal changement concernant les zones d’application de la loi Pinel 2018 concerne l’exclusion des zones B2 et C, qui étaient encore éligibles jusqu’en 2017. Les zones A, A Bis et B1 sont ainsi les seules zones encore concernées.

 

Récapitulatif des zones Pinel :

Les zones loi Pinel 2018 définies par le gouvernement sont les suivantes :

Zone A bis : Paris et 29 communes de la petite couronne parisienne

Zone A : Agglomérations de l’Île-de-France ainsi que la Côte d’Azur, Lille, Lyon, Marseille, Montpellier et le genevois français (partie française de l’agglomération de Genève)

Zone B1: Agglomérations de + de 250.000 habitants, la grande couronne parisienne, certaines communes considérées comme chères telles que La Rochelle, Bayonne, Cluses, Annecy, Chambéry, Saint-Malo, les départements d’Outre-Mer, la Corse et les autres îles non reliées au continent (loi Pinel Outre-Mer)

[/vc_column_text][/vc_column][/vc_row][vc_row][vc_column][vc_column_text]

Les avantages de la loi Pinel 2018, restent identiques.

 

  • Une importante réduction d’impôts
    Les avantages fiscaux de la loi Pinel en 2018 sont conservés. Ils sont toujours fonction de la durée de location :
  • 21%du prix de l’investissement pour 12 ans de location
  • 18%du prix de l’investissement pour 9 ans de location
  • 12%du prix de l’investissement pour 6 ans de location
  • Constitution de son patrimoine
    La loi Pinel 2018 est la meilleure disposition pour se constituer un patrimoine durable en investissant dans la pierre.
  • Un investissement sans apport
    L’un des avantages de la loi Pinel est de permettre le recours à l’emprunt immobilier, sans l’obligation de fournir un apport initial.
  • Préparer sa retraite
    L’investissement en Loi Pinel permet de préparer sa retraite sereinement. Dès la période légale de détention du logement révolue, le propriétaire dispose de son bien comme il le souhaite.  Il peut le revendre dans l’optique d’une plus-value, le louer ou y résider en tant que résidence principale ou secondaire.
  • Louer à sa famille
    Une des nouveautés de la loi Pinel 2018 par rapport à l’ancienne loi Duflot, est d’avoir la possibilité de louer à sa famille. Ainsi, des parents peuvent acheter un logement neuf grâce au dispositif Pinel et y loger leur(s) enfants(s) tout en profitant des avantages fiscaux de la loi Pinel.

[/vc_column_text][/vc_column][/vc_row][vc_row][vc_column][vc_column_text]

Financement d’un investissement Pinel en 2018

  1. Achat d’un bien immobilier neuf selon les conditions d’éligibilité
  2. Mise en location du logement sur une période de 6, 9, ou 12 ans.
  3. Perception des loyers durant toute la période de mise en location.
  4. Bénéfice d’une réduction d’impôt allant de 12% à 21% du prix du bien (jusqu’à 63 000 €)

[/vc_column_text][/vc_column][/vc_row][vc_row][vc_column][vc_column_text]

Les conditions d’éligibilité Loi Pinel 2018 :

  • L’acquisition d’un logement neuf ou en travaux, à condition de respecter les normes de performance énergétique entre le 1er janvier 2018 et le 31 décembre 2022.
  • Le bien acquis doit être situé dans les zones Pinel 2018 éligibles A, A bis, et B1
  • Un logement doit être loué à titre de résidence principale, ou à un locataire hors foyer fiscal, pendant les périodes légales de 6, 9 ou 12 ans.
  • Possibilité de louer à un ascendant ou un descendant, hors foyer fiscal.
  • Le loyer est plafonné.
  • La limite de l’investissement est de deux logements par an, pour un maximum d’investissement de 300 000 € par an, et un plafond de 5 500 €/m2
  • La bonne application des normes de performance thermique et énergétique BBC 2005 ou RT 2012.
  • Le respect du plafonnement des avantages fiscaux à 10 000 €/an

[/vc_column_text][/vc_column][/vc_row][vc_row][vc_column][vc_column_text]La loi PINEL 2018 reste le dispositif de défiscalisation immobilière le plus efficace. Reconduit pour 4 ans, il voit son rayon d’action diminué pour ne concerner que les territoires où la demande de logements est la plus forte. Cette nouvelle mouture à l’avantage de limiter les déconvenues des investisseurs en matière de vacance locative.[/vc_column_text][/vc_column][/vc_row][vc_row][vc_column][vc_column_text]

Quoi qu’il en soit, il est important de s’entourer des bons interlocuteurs et de rester méfiants face aux propositions un peu trop alléchantes.

[/vc_column_text][/vc_column][/vc_row]