Notre site est en construction !

En attendant, découvrez nos projets en cours en Vendée en cliquant ci-dessous !

Barbâtre - Île de Noirmoutier
Les Herbiers
Le Poiré-sur-Vie
La Tranche-sur-Mer
Vendrennes

[vc_row][vc_column][vc_column_text]Vous pouvez gérer vous-même le déroulement des travaux ou le confier à un professionnel. Même en ayant confié la direction des travaux à un entrepreneur, architecte, maître d’œuvre ou constructeur, vous devez avoir un contrôle sur l’avancement des travaux, sur la gestion d’éventuels désordres et sur la conformité des modalités du contrat que vous avez signé (délais respectés, factures correspondant aux devis signés, etc.).[/vc_column_text][/vc_column][/vc_row][vc_row][vc_column][vc_column_text]

La direction des travaux

Une fois votre chantier ouvert, votre architecte ou maître d’œuvre, prend pour votre compte la direction générale des travaux :

  • Il inspecte périodiquement le chantier et contrôle, par corps d’état, la bonne réalisation des travaux.
  • Il vous tient régulièrement informé du déroulement des opérations.
  • Il vérifie les situations établies par les entreprises et vous propose, au vu de l’avancement des travaux, de verser les acomptes prévus au contrat que vous avez signé avec elles.

[/vc_column_text][/vc_column][/vc_row][vc_row][vc_column][vc_column_text]

La réception des travaux et clôture des comptes

Votre architecte ou maître d’œuvre est présent et vous apporte sa complète assistance. Son rôle consiste en effet à vous alerter sur les éventuels défauts, malfaçons ou vices de construction apparents.

 

1. Au moment où les travaux sont terminés, chaque entreprise vous demande de procéder à la réception des ouvrages.

La réception des ouvrages constitue, pour vous et pour les différents corps d’état intervenus sur le chantier, un acte d’une très grande importance : c’est le point de départ des garanties biennales et décennales.

C’est l’acte par lequel vous reconnaissez en tant que maître d’ouvrage, que les travaux ont été exécutés conformément aux contrats d’entreprise, que leur mise en œuvre est conforme aux règles de l’art et à leur destination.

 

2. La réception des ouvrages doit être constatée par un procès verbal signé par vous-même et par les entreprises.

  • Si l’ouvrage est déclaré en parfait état, la réception est prononcée sans réserve.
  • Si des défauts ou des imperfections sont décelés (vices apparents), vous pouvez soit refuser la réception, soit l’accepter en prononçant des réserves : celles-ci seront précisées à l’entreprise responsable par lettre recommandée avec demande d’avis de réception.

Dans un cas comme dans l’autre, l’entreprise doit, dans le cadre de l’exécution de ses obligations, faire les réparations dans les délais que vous avez fixés avec votre architecte dans le contrat d’entreprise.

Si au-delà de ce délai, les travaux n’ont pas été réalisés, et si vous avez prévu cette possibilité dans le contrat d’entreprise, vous avez le droit de les faire exécuter par une autre entreprise aux  » frais et risques  » de l’entreprise défaillante ; le coût lui sera imputé au moment du règlement définitif de son mémoire.

 

3. Après la réception, votre architecte ou maître d’œuvre vérifie les mémoires de chaque entreprise intervenue sur le chantier et les arrête pour solde.

Le coût total des travaux doit correspondre au montant qui a été précisé dans les marchés d’entreprise.

L’architecte ou le maître d’œuvre opère les déductions prévues au contrat :

  • Abattements ou pénalités de retard, le cas échéant.
  • 5 % de retenue de garantie : que la réception ait été faite avec ou sans réserves, les 5 % consignés ne seront versés à l’entrepreneur qu’un an après la date de réception ; excepté, bien sûr, si l’entrepreneur n’a pas exécuté ses obligations : vous devez alors lui notifier votre opposition motivée par lettre recommandée avec demande d’avis de réception.

L’architecte ou le maître d’œuvre opère les revalorisations éventuelles prévues au contrat :

  • pour les travaux supplémentaires que vous avez commandés ;
  • pour tenir compte, le cas échéant, de l’évolution de l’indice que vous avez pris comme référence dans votre contrat.

[/vc_column_text][/vc_column][/vc_row][vc_row][vc_column][vc_column_text]

Le certificat de conformité

30 jours maximum après la fin des travaux, vous devez adresser au maire de votre commune la déclaration d’achèvement des travaux signée par l’entreprise générale ou les entreprises qui ont travaillé sur votre chantier et par votre architecte ou votre maître d’oeuvre.

Dans les 3 mois qui suivent, on vous délivre votre « certificat de conformité » qui précise que les travaux ont été réalisés conformément au permis de construire.[/vc_column_text][/vc_column][/vc_row][vc_row][vc_column][vc_column_text]

En passant par le réseau de professionnels Les Indébat vous êtes assurés que votre chantier se déroulera dans de bonnes conditions ! 

[/vc_column_text][/vc_column][/vc_row]